News auto : un volant intelligent chez Citroën

Plus connu sous Peugeot Citroën, le constructeur automobile français PSA (pour Peugeot Société Anonyme) va, du moins on l’espère, une nouvelle fois épater les passionnés de l’auto, en particulier les amateurs de voiture autonome. À travers un prototype pensé entre autres pour apaiser la conduite des fans de la marque. Et en termes d’intelligence, la C4 Picasso, car il s’agit d’elle, fait fort. Une voiture avec volant qui la contrôle d’une manière autonome sera peut-être bientôt commercialisée.

 

Une C4 avec volant intelligent pour une conduite autonome

Le test a effectué et le moins que l’on puisse dire, c’est que la conduite autonome, grâce à un volant intelligent a de quoi attirer l’attention sur le marché de l’auto. Car, l’ère est aux voitures autonomes et pour sa part, la Citroën C4 Picasso de PSA et prototype utilisé dans l’histoire surprend. L’examen est même réussi. Cette voiture dotée d’un volant intelligent effectue en toute autonomie des dépassements à 100km/h en détectant les véhicules stagnant à sa droite, et même en s’engageant dans une courbe accentuée, elle passe le virage avec brio, grâce à un volant qui tourne tout seul. Ainsi, la C4 Picasso sortant de l’ADN ou Automotive Design Network, Vélizy, Paris, roule sans problème toute seule, du moins, sans que son volant ne soit manipulé, puis elle freine et accélère au gré du trafic et réagit même fermement lorsqu’une autre voiture la coupe ! Tout cela, quel que soit le type de chaussée emprunté ou encore l’état de ses marquages. Tout comme si le volant intelligent en question était sous contrôle de mains humaines invisibles. Mais, la C4 Picasso, réagissant alors comme une automobile avec régulateur de vitesse sur une route rectiligne adaptatif doit cette autonomie à une horde de capteurs placés sur l’ensemble du véhicule, et de câbles électriques, visibles sous son coffre et sa boîte à gants.

 

Une voiture avec un volant autonome dans quel réel intérêt ?

La voiture C4 Picasso passée à l’essai pour l’évaluation de sa conduite autonome grâce à un volant intelligent se met ainsi en mode conduite autonome lorsque son mode spécifique est enclenché. Mais, une fois ce système lancé, quel intérêt réel est avancé à son conducteur humain ? Pour leur part, les conducteurs préposés aux essais se consacrent alors pendant ce temps à la lecture de leurs emails sur leurs téléphones portables.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply