Les hommes estiment que les entreprises n’intègrent pas la paternité

La gent masculine a tendance à être mieux représentée que les femmes, elles restent tout de même en minorité même si certaines structures militent pour cette parité. En parallèle, les hommes estiment qu’il y a un autre problème de taille à ne pas délaisser.

Les pères veulent s’occuper de leurs enfants

Le monde de l’entrepreneuriat ne semble pas être parfait au vu des doléances des hommes et des femmes. Ces dernières demandent une meilleure intégration avec, notamment, un salaire équivalent pour un poste similaire ou une reconnaissance identique. De leurs côtés, les hommes dénoncent les pratiques effectuées dans différents établissements, ils sont six sur dix à insister sur le fait que la paternité n’est pas réellement prise en compte. Au début du mois de Juillet 2016, une étude a été publiée concernant cette place de la parentalité. Ce manque de considération serait focalisé sur une idée préconçue, car, selon les sondés, les entreprises auraient tendance à penser que les femmes doivent s’occuper des enfants.

La paternité n’est malheureusement pas assez prise en compte

De ce fait, ils sont 62% à estimer que des mesures adéquates ne sont pas mises en place pour les pères de famille. Cela peut s’avérer problématique, car ils sont désormais nombreux à prendre un congé pour s’occuper des enfants.

Des dirigeants ont une meilleure approche puisqu’ils peuvent intégrer ce désir lors de la création d’une entreprise. Comme ils sont aux commandes d’une structure, ils ont les compétences nécessaires pour se dégager du temps. Ils sont même en mesure de réfléchir à cette question dès la conception de ce projet qui nécessite tout de même une attention particulière. Comme Statut Entreprise le précise, différents formats sont au rendez-vous, il sera judicieux de sélectionner le meilleur.

Des sociétés privilégiées dans le cas d’un encadrement spécifique

Les chefs d’entreprise sont dans tous les cas mieux placés que certains employés. Lorsqu’ils arrivent dans un établissement, ils sont 74% à ne pas questionner les recruteurs concernant les mesures pour la paternité. Cela montre qu’il existe donc un véritable fossé entre la réalité et la volonté des parents qui éprouvent quelques difficultés pour aménager leur planning en fonction des besoins des enfants. 54% des participants de cette enquête réalisée par Météojob sont convaincus que l’intégration de telles mesures spécifiques pourrait être un facteur déterminant.

Les sociétés seraient ainsi comparées en fonction de ce critère, des pères de famille auraient ainsi le choix de se diriger vers une structure en adéquation avec leur volonté.

Des parents réclament des mesures sans entacher leur carrière

Le monde de l’entrepreneuriat nécessite encore quelques chamboulements même si plusieurs formalités ont été simplifiées notamment au niveau de la création. Il serait judicieux de changer les mœurs, car 67.2% des parents reconnaissent que des aménagements seraient les bienvenus surtout lorsque des problèmes familiaux viennent se greffer au quotidien. De plus, les hommes ainsi que les femmes voudraient que des décisions soient prises sans qu’un impact négatif soit identifié sur leur carrière professionnelle.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply