La casquette snapback

Nous ne sommes plus qu’à 1 mois environ du début de l’été et qui dit été dit, chaleur, détente à la plage, repos à la montagne, et surtout soleil. Ce fameux soleil que vous avez attendu sagement depuis des mois, va enfin arriver et éclairer vos vies. Fini les journées grisâtres et déprimantes que vous avez connu tout au long de l’année, et place à la bonne humeur et à la joie de vivre.

Cependant le soleil n’a pas que de bonnes vertus. Si l’on ne fait pas attention, une insolation peut vite arriver. C’est pourquoi depuis le siècle dernier, les hommes ont inventé le chapeau pour se protéger la tête de la chaleur écrasante du soleil. Depuis ce fameux chapeau porté par les rares Français qui avaient l’opportunité de prendre des vacances en été au début du 20° siècle, la casquette fut son apparition. Plus légère, plus « cool », qu’un basique chapeau, elle est depuis fortement apprécier par les jeunes et les sportifs, et notamment les tennis-man et les golfeurs.

Depuis l’apparition et la commercialisation des premières casquettes en 1930, ce sont des dizaines de déclinaisons qui ont fait leur apparition. Parmi elles, il y en a une que l’on surnomme: la casquette snapback. Cette dernière en apparence basique, possède un élément très pratique qui la distingue des autres. En effet en plus de la visière qui sert évidemment à protéger le visage des rayons du soleil, et du couvre-chef qui représente la partie supérieure de la casquette et qui protège notre crâne de la chaleur étouffante du soleil, la casquette snapback détient un système de réglage de largeur situé à l’arrière de la casquette. En réalité une simple pression avec ses doigts sur les boutons situés à l’arrière de la casquette, permet de régler la dimension de cette dernière, afin qu’elle s’adapte parfaitement au diamètre de notre tête. 

Cette casquette est certes l’une des plus pratiques du marché, mais elle a également su s’adapter en matière de design, afin de toujours rester au goût du jour et plaire aux jeunes qui restent la cible principale.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply