Éradiquer le tabagisme avec la cigarette électronique

Les institutions de la santé publique, les entités professionnelles et les consommateurs s’accordent désormais sur le fait que la cigarette électronique est un moyen légitime d’éradiquer le tabagisme. L’utilisation des cigarettes électronique permet en effet de réduire significativement les risques liés à la consommation de tabac, en plus de favoriser l’arrêt de consommation de cigarette pour les usagers.

Tabagisme et décès

Cela fait des siècles que l’homme consomme le tabac sous toutes ces formes : tabac à chiquer, cigarette, cigares… Selon les chiffres, le tabac est l’un des plus importants facteurs de mortalité dans le monde. Durant le siècle dernier notamment, plus de 100 millions d’individus sont décédés à cause du tabagisme. Et on prévoit près de 1 milliard de décès durant ce siècle.
Malgré la vulgarisation des cigarettes électroniques, le tabagisme tient encore une place dominante dans le marché. Cela est principalement lié à une méconnaissance et un manque d’information par rapport au concept de la cigarette électronique. Beaucoup de gens tendent notamment à penser que ce dispositif engendre des risques similaires à ceux du tabac. Cette affirmation, fondée sur une idée de réticence préventive, conduit un grand nombre de fumeurs à engranger les statistiques des décès liés au tabagisme.

En route vers la démocratisation de la cigarette électronique ?

Très en vogue actuellement, la cigarette électronique est formée d’une résistance chauffante, d’une batterie et d’un réservoir de e-liquide comme celui-ci . Son mode de fonctionnement est simple. Quand l’utilisateur aspire sur l’extrémité de la tige de la e-cigarette, la résistance chauffante s’active et chauffe le e-liquide qui s’évapore pour fournir de la fumée.
Le respect du concept préventif est censé encourager toutes les méthodes favorables au sevrage tabagique et la cigarette électronique entre dans cette perspective. Les utilisateurs de e-cigarette vantent en effet les mérites de la vape pour susciter le désintérêt à l’égard du tabac. Les intervenants du milieu de la santé se refusent toutefois à confirmer l’absence totale de risques dans l’utilisation de ce dispositif. Le vapotage en lieux publics soulève également quelques opinions divergentes. Ces soucis de consensualismes ne font que conforter l’assimilation de la vape au tabagisme dans les directives européennes. Les institutions responsables doivent ainsi poursuivre leurs efforts pour ériger la cigarette électronique en tant que méthode efficace pour le sevrage tabagique.

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply